Des proches de la junte refusent désormais l'accès de l'ambassade à Kyaw Zwar Minn, soutien de la cheffe du gouvernement civil birman. 
Birmanie : des diplomates pro-junte se sont emparés de l'ambassade à Londres, évinçant l'ambassadeur favorable à Aung San Suu Kyi

L'ambassadeur est mis à la porte. La junte en Birmanie a ordonné à ses diplomates basés à Londres d'évincer l'ambassadeur favorable à Aung San Suu Kyi, mercredi 7 avril, suscitant la condamnation du Royaume-Uni.

Des diplomates proches de la junte birmane se sont emparés de l'ambassade de Birmanie à Londres, et en refusent l'accès à l'ambassadeur Kyaw Zwar Minn, soutien de la cheffe du gouvernement civil. L'attaché militaire a pris la direction de la représentation, a relevé Kyaw Zwar Minn, dénonçant "une sorte de coup d'État" dans un contexte diplomatique très tendu.

Le ministre des Affaires étrangères britannique, Dominic Raab, a dénoncé jeudi "l'intimidation" de la junte : "Nous condamnons les actions d'intimidation du régime militaire de Birmanie à Londres hier", a-t-il déclaré sur Twitter.

We condemn the bullying actions of the Myanmar military regime in London yesterday, and I pay tribute to Kyaw Zwar Minn for his courage. The UK continues to call for an end to the coup and the appalling violence, and a swift restoration of democracy

— Dominic Raab (@DominicRaab) April 8, 2021

La mobilisation pro-démocratie ne faiblit pas en Birmanie, plus de...

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !