A l'occasion de la publication de la collection « Arsène Lupin », coéditée par « Le Monde » et Hachette, visite de la maison de l'écrivain Maurice Leblanc. Une immersion ludique dans l'univers de son personnage.
Bienvenue chez Arsène Lupin, à Etretat

Sa voix n’est plus connue des jeunes générations. « Quand je leur dis que c’est Georges Descrières [1930-2013], sourit Maryse Alix, directrice du Clos Lupin, ils me demandent : “Mais c’est qui ?” » C’est pourtant lui, le comédien de la célèbre série télé de 1971, qui, une fois de plus, interprète Arsène Lupin dans cette production beaucoup plus modeste, mais très novatrice à l’époque, qu’est l’audioguide du lieu. Dans cette belle maison à colombages de facture anglo-normande, propriété de Maurice Leblanc, qui la racheta en 1918 à l’éditeur Eugène Fasquelle, c’est le gentleman cambrioleur lui-même qui guide le visiteur à travers un parcours ludique puisant aux dix-huit romans de la série.

Des « souvenirs » de Lupin, évocateurs de son univers, sont disséminés à travers douze pièces : capes et hauts-de-forme, objets des Années folles, anciens numéros du magazine Les Veillées des chaumières, vieilles valises, clubs de golf, petit salon arabe rappelant sa conquête d’un empire mauritanien à la tête de la Légion étrangère, affiches de films… Dans une chambre du premier étage offrant une belle vue sur la...

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !