Les forces de sécurité biélorusses ont capturé 33 mercenaires russes appartenant au groupe de sécurité Wagner dans la nuit de mardi à mercredi près de Minsk
Biélorussie : la Russie accusée d'avoir fomenté un complot à l'approche de la présidentielle

Les accusations sont graves. La Biélorussie soupçonne un groupe de mercenaires russes présumés d’avoir fomenté des «  actes de terrorisme » à l’approche de l’élection présidentielle du mois d’août 2020. Dans ce contexte, le pays a convoqué jeudi 30 juillet 2020 l’ambassadeur de Russie pour une explication. Une enquête a été ouverte jeudi pour « préparation d’actes terroristes » et Minsk précise que certains de ces hommes, dont la capture a été annoncée mercredi, ont déjà avoué avoir tenté de renverser le pouvoir biélorusse.

La télévision publique a diffusé des images d’une trentaine de personnes appréhendées près de la capitale et les médias publics ont rapporté qu’ils travaillaient pour Wagner, un des groupes privés russes de sécurité les plus connus. Au total, selon les autorités biélorusses, ce sont plus de 200 combattants qui seraient entrés sur son territoire dans le but de déstabiliser le pays avant la présidentielle du 9 août.

Dénégations de Moscou. Cet épisode risque de dégrader les relations déjà tendues entre la Biélorussie et son allié historique russe. Le Kremlin a réagi jeudi à ces accusations...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !