En cette période de confinement visant à lutter contre la propagation du coronavirus, des migrants restent à la rue en région parisienne malgré l'action de la police pour démanteler leurs campement et les loger dans des gymnases et hôtels. Des associations viennent leur porter à manger. 
"Beaucoup de gens sont confinés dehors" : des associations alertent sur la situation de migrants à la rue en région parisienne

A l'entrée d'Aubervilliers, une vingtaine de tentes sont installées entre deux cimenteries, sous un pont au-dessus du canal Saint-Denis. C’est l’un des derniers points de fixations de migrants en région parisienne. Beaucoup d'entre eux sont afghans mais différentes nationalités sont représentées.

Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Des bénévoles du collectif Solidarité migrants leur apportent des repas cuisinés. Ils ont organisé ces tournées après le démantèlement du campement d’Aubervillers, le 24 mars, qui a conduit à la mise à l'abri de plus de 700 personnes dans des gymnases et des hôtels, en raison de la situation d'urgence sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19.Mais le démantèlement du camp d'Aubervilliers n'a pas réglé toutes les situations. "Notre collectif et d'autres associations voulons alerter les pouvoirs public s sur le fait que beaucoup de gens sont confinés dehors", explique Philippe, de Solidarité migrants.

Un manque d'accès à la nourriture et aux soins

En une semaine, l'association estime avoir distribué 300 repas. "Là, on a 80 repas qu'on va aller distribuer...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !