Handicapée par les blessures de deux de ses joueurs majeurs et par plusieurs départs à l'intersaison, la franchise californienne est passée de finaliste de la NBA à pire équipe de la ligue en cinq mois.
Basket : la lourde chute de la maison Warriors

Ils étaient à deux victoires d’un troisième titre NBA consécutif en juin. Aujourd’hui, les Golden State Warriors sont la pire des trente équipes de la ligue nord-américaine de basket. Avec seulement trois victoires pour treize défaites depuis le début de la saison, les hommes de Steve Kerr sont aux antipodes de leurs standards de ces dernières saisons.

Ce début de saison catastrophique trouve ses origines dans les choix faits ces dernières années. « Les rotations et le banc avaient été sacrifiés avec l’arrivée de Kevin Durant », explique Jacques Monclar, ancien joueur et entraîneur, aujourd’hui consultant pour BeIn Sports.

En 2016, Golden State avait réussi à attirer Kevin Durant, l’un des meilleurs joueurs du monde, pour compléter un effectif qui sortait d’un titre NBA et d’une finale perdue de justesse.

Mais, malgré un cinq de départ clinquant, Golden State a évolué avec un effectif limité pour des raisons de plafond salarial, ces trois dernières saisons. « Toutes les équipes ont à peu près la même quantité d’argent pour les salaires à chaque saison, rappelle George Eddy, qui commente la NBA sur Canal+...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !