Elle est la sixième femme à recevoir le titre suprême du festival d'Angoulême depuis 1974.

L'Américaine Emil Ferris a remporté, samedi 26 janvier, le Fauve d'or du meilleur album au festival de BD d'Angoulême. Déjà récompensée par le prix ACBD des critiques de BD, elle faisait figure de favori pour décrocher le titre avec son album Moi, ce que j'aime c'est les monstres (éditions Monsieur Toussaint Louverture). Elle n'est que la sixième femme à recevoir le Fauve d'or (ou son équivalent) depuis la création du festival en 1974. La dernière lauréate en date est la Franco-Iranienne Marjane Satrapi pour Poulet aux prunes en 2005.

Publicité
Publicité

{#FAUVES} Le Fauve d'Or 2019 est attribué à @Emilferrisdraws pour son album "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" aux éditions @editionsmtlhttps://t.co/ZzAgDosdLB#FIBD2019#FIBD#CérémonieFIBD2019#FauvedOr#EmilFerris#Comicspic.twitter.com/iVU0UJhaBJ

— Festival d'Angoulême (@bdangouleme) 26 janvier 2019

Le jury, présidé cette année par l'une des chefs de file de la BD belge d'avant-garde, Dominique Goblet, a également mis en avant les "petites" maisons d'édition (comme Atrabile, Presque lune, 2024... qui obtiennent chacune un Fauve) au détriment des maisons les plus connues du public comme Dargaud, Glénat,...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :