L'agence européenne des frontières Frontex va déployer dès mercredi un avion de surveillance littorale pour intercepter les embarcations de migrants. Une annonce qui ne satisfait pas Natacha Bouchart.
Avion Frontex au-dessus de la Manche : "Le jour de trop est arrivé", réagit la maire de Calais

"Le jour de trop est arrivé et les Calaisiens n'ont pas à porter sur leurs épaules les 27 décès qui ont eu lieu il y a quelques jours", a déclaré, dimanche 28 novembre sur franceinfo Natacha Bouchart, maire LR de Calais, alors qu'un avion européen Frontex sera déployé au-dessus de la Manche à partir du 1er décembre pour repérer les passeurs. La mesure a été annoncée par gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur à l'issue d'une réunion européenne, à Calais, sur le trafic migratoire.

franceinfo : Êtes-vous satisfaite de cette annonce ?

Natacha Bouchart : C'est un des points essentiels qui a été validé par rapport au déploiement d'une unité d'agence européenne Frontex sur l'ensemble du littoral et notamment de la ville de Calais. On ne peut pas être satisfait de cette rencontre, on peut l'être de l'échange qui a eu lieu aujourd'hui parce qu'il est hautement symbolique. Je considère que le jour de trop est arrivé et les Calaisiens n'ont pas à porter sur leurs épaules les 27 décès qui ont eu lieu il y a quelques jours. On leur en demande trop depuis 20 ans. J'ai fait des sollicitations très concrètes.

Qu'avez-vous proposé aux ministres avec...