Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort.
Avignon : jugée antisémite, une fresque représentant Emmanuel Macron en marionnette de Jacques Attali, ne sera pas effacée

Jugée antisémite par des associations juives, une gigantesque fresque murale représentant Emmanuel Macron en marionnette manipulée par le Jacques Attali ne sera pas effacée à Avignon, indique jeudi 23 juin France Bleu Vaucluse. L'agglomération s'y refuse au nom de la liberté d'expression et d'interprétation.

"Chacun peut interpréter l'image comme il veut puisqu'il n'y a pas de mot sur ce mur", estime le Grand Avignon, propriétaire du bâtiment sur lequel se succèdent des fresques du genre, à l'entrée nord de la ville. L'agglomération et la ville disent "vouloir ainsi respecter la liberté d'expression" malgré les demandes d'associations juives.

Une fresque jugée antisémite

La ligue de défense juive estimait notamment que tous les symboles antisémites sont présents dans la fresque : "La personnalité juive et influente (ici Jacques Attali), le regard inquiétant et les mains qui actionnent des marionnettes pour faire comprendre que les juifs dirigent le monde." Le comité juif américain demandait lui aussi que la peinture soit effacée.

Depuis mercredi, les réseaux sociaux se sont emparés de la polémique. Certains internautes dénoncent "un bon gros graf...

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !