Grande sensation rock de ces dernières années venue d'Angleterre, le groupe IDLES sort ce vendredi son très attendu nouveau disque, "Ultra Mono", enregistré en France aux studios de La Frette. Ou quand la rage est au service d'une cause bien plus grande.
Avec "Ultra Mono", les Anglais d'IDLES visent encore les sommets

Des notes de piano en ouverture du morceau Kill Them With Kindness, voici un changement de style bien étonnant pour IDLES... Non, évidemment les punks de Bristol ont quand même gardé la même ligne de conduite : jouer fort, plus que jamais peut-être, à en convoquer les souvenirs sales et méchants des Sex Pistols (sur Model Village).

Sauf que les cinq Anglais sont bien à part. Ils se posent, quitte à subir des procès en légitimité (de la part de leurs concurrents au royaume comme les Fat White Family ou les Sleaford Mods), en défenseurs des opprimés, en dénonciateurs du libéralisme. Une posture qui sied bien au rock anglais de ces dernières années, d'ailleurs. Leur chanteur Joe Talbot, à la sensibilité exacerbée, cite Le Caravage, Jackson Pollock, ou encore Monet : "Ils m’ont aidé à me comprendre un peu mieux, en me donnant des clés pour penser, et être moi-même".

La seule solution c’est d’aimer soi-même, de se montrer vulnérable, de permettre aux autres de se sentir en sécurité. C’est ça, la communauté.

Joe Talbot, chanteur du groupe IDLES

Et pour IDLES et leur leader, la célébrité récente a provoqué une sérieuse remise en question :...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !