Une épaisse fumée, un ciel rouge en plein jour, des paysages de cendres.. Les feux qui dévorent la côte ouest américaine, de la frontière canadienne à la frontière mexicaine, ont plongé plusieurs Etats dans une atmosphère apocalyptique. 
AVANT/APRES. Etats-Unis : de Seattle à Los Angeles, la côte ouest ravagée par les flammes

Les incendies qui dévastent la côte ouest américaine sont "des dizaines à des centaines de fois" plus intenses que la moyenne des quinze dernières années, indique le service européen Copernicus sur le changement climatique, mercredi 16 septembre. Leurs fumées, particulièrement épaisses, ont même atteint l'Europe. Grâce aux observations satellites, ces spécialistes surveillent "l'ampleur des incendies et la pollution de la fumée transportée à travers les Etats-Unis et au-delà", a commenté dans un communiqué Mark Parrington, scientifique du service de surveillance de l'atmosphère de Copernicus (Cams).

Les feux qui bouleversent l'Oregon et la Californie depuis plusieurs semaines ont déjà relâché dans l'atmosphère "bien plus de carbone en 2020 qu'aucune autre année depuis le début des mesures du Cams en 2003" : 21,7 mégatonnes en Californie et 7,3 mégatonnes dans l'Oregon. Au total, plus de deux millions d'hectares de végétation ont déjà été consumés depuis la mi-août de la frontière canadienne à celle du Mexique. Les feux ne laissent derrière eux que cendres et désolation, tandis que les fumées obstruent le soleil à des centaines de...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !