Les célébrations du 4 juillet, « Jour de l'Indépendance » américaine, ont été revues à la baisse. Le pays a enregistré le même jour plus de 43 000 nouveaux cas de coronavirus.
Aux Etats-Unis, une fête nationale au goût amer

Couvre-feu en Floride, manifestations contre le racisme : les Etats-Unis célébraient, samedi, leur fête nationale dans un climat tendu et une atmosphère singulière.

Traditionnellement, les célébrations se déroulent dans une ambiance bon enfant, avec des parades, fanfares, barbecues et grands feux d’artifice. Mais en pleine pandémie de Covid-19, qui progresse de façon galopante dans le pays, le 4 juillet – une date qui marque « Jour de l’Indépendance » américaine, lorsqu’en 1776 treize colonies britanniques proclamèrent leur séparation de la couronne britannique et fondèrent les Etats-Unis d’Amérique – ont été revues à la baisse.

Records de cas en Floride

Les Etats-Unis ont enregistré le même jour 43 742 nouvelles contaminations et 252 nouveaux décès, selon l’Université Johns Hopkins. Les trois jours précédents avaient été marqués par des records de nouveaux cas, dont plus de 57 000 vendredi. Le coronavirus a infecté au total plus de 2,8 millions de personnes et provoqué 129 657 décès aux Etats-Unis, de loin le pays le plus endeuillé de la planète. Les autorités sanitaires américaines ont reconnu fin juin...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !