La zone était "sécurisée", les "terroristes à moto ont passé les radars de surveillance", affirme le représentant des Français établis au Maghreb et en Afrique de l'Ouest. 
Attaque meurtrière au Niger : les humanitaires assassinés "n'ont pas fait preuve d'imprudence", selon le député M'jid El Guerrab

Après la mort de huit personnes, dont six Français et deux Nigériens, dans une attaque menée par des hommes armés au sud-ouest du Niger ce dimanche, le député Agir des Français établis hors de France (Maghreb et Afrique de l'Ouest) M'jid El Guerrab explique lundi 10 août sur franceinfo que cette zone n'était pas interdite d'accès. "Peut-être que les humanitaires ont été un peu naïfs et que dans cette zone-là, il va falloir renforcer les protocoles de sécurité".

Les dernières informations sur l'attaque meurtrière au Niger dans notre direct.

Que savez-vous exactement de la zone de Kouré, dans le sud-ouest du Niger, où a eu lieu l'attaque ?

Ce n'est pas une zone touristique à proprement parler. Depuis 2013, le Niger est en en guerre contre ces groupuscules terroristes. Et donc, il n'y a pas de tourisme à proprement parler. Mais c'est une zone de tourisme endogène où 400 girafes vivent en liberté et que les Français de Niamey peuvent aller visiter car c'est à 60 kilomètres de la capitale.

C'est une zone sécurisée à laquelle les autorités nigériennes n'interdisaient pas l'accès.

M'jid El Guerrab, député Agir des Français établis hors de France

à...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !