Il voulait "tuer" et n'a "aucun regret": l'accusation a requis jeudi à Paris trente ans de réclusion criminelle à l'encontre de Moussa Coulibaly pour avoir tenté d'assassiner au couteau trois..
Attaque au couteau de militaires à Nice en 2015 : 30 ans requis à l'encontre de Moussa Coulibaly

Il voulait "tuer" et n'a "aucun regret": l'accusation a requis jeudi à Paris trente ans de réclusion criminelle à l'encontre de Moussa Coulibaly pour avoir tenté d'assassiner au couteau trois militaires à Nice en février 2015.

Il voulait "tuer" et n'a "aucun regret": l'accusation a requis jeudi à Paris trente ans de réclusion criminelle à l'encontre de Moussa Coulibaly pour avoir tenté d'assassiner au couteau trois militaires à Nice en février 2015. L'avocat général a demandé à la cour d'assises spéciale d'assortir cette peine d'une période de sûreté des deux tiers, estimant que l'accusé de 35 ans, qui n'a exprimé ni remords ni "sentiment de culpabilité", représentait "un véritable danger" pour la société.

Avec cette attaque, le 3 février 2015, Moussa Coulibaly est "l'un des tous premiers à avoir répondu" à l'appel de l'organisation terroriste Etat islamique à commettre des attentats sur le sol français, un "pionnier", a souligné le magistrat.

Elle avait été perpétrée un peu moins d'un mois après les tueries jihadistes de Charlie Hebdo, Montrouge et de l'Hyper Cacher en janvier 2015. La France basculait alors dans une nouvelle ère, le plan Vigipirate était porté à son plus haut niveau, l'armée déployait 10.000 hommes dans le pays pour protéger des sites sensibles. A Nice, les trois militaires étaient en opération "Sentinelle" devant un centre communautaire juif, derrière une artère commerciale très fréquentée.

Peu après...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !