A la suite de l'organisation d'agoras destinées à recueillir les doléances des assurés, l'assurance retraite dit avoir pris conscience de la nécessité d'améliorer certains de ses services. Tour d’horizon de ce qui devrait changer.
Assurance retraite : ce qui pourrait changer pour mieux vous accompagnerIstock

Relayé par les Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) avait fait appel à ses assurés pour faire un point sur la qualité des services qu’elle propose. L’heure est désormais au bilan et aux pistes pour mieux accompagner les retraités. Si le thème de la consultation portait sur les délais de traitement, l’assurance retraite se doutait « bien que, derrière cette question de délais de traitement, beaucoup de choses étaient dissimulées », confirme à Capital Frédéric Birrittieri, directeur de la relation assurés à la Cnav d’Île-de-France. Pour preuve, l’un des points noirs mis en avant par les retraités est la redondance des demandes d’information et tout particulièrement la transmission d’informations entre la retraite de base et la retraite complémentaire.

Si les choses se passent plutôt bien entre la Cnav et l’Agirc-Arrco, la retraite complémentaire des anciens salariés du privé, les transmissions d’informations semblent moins fluides avec les autres caisses. Les retraités n’ont alors d’autres choix que de renvoyer les mêmes documents. Selon le mensuel, la demande unique de retraite en ligne limite les envois multiples, qui concernent essentiellement les demandes réalisées par voie postale. « Il y a quelques plans d’actions en interne qui vont évoluer notamment sur le sujet de la relation avec les retraites complémentaires, car nous...