Après trois ans d'enquête, les juges ont rassemblé de nombreuses pièces et témoignages qui mettent en cause des membres de la famille Le Pen dans l'affaire des assistants européens présumés fictifs.
Assistants du FN : les investigations qui inquiètent le parti de Marine Le Pen

Une dirigeante alarmiste et un parti aux abois. Le 9 juillet 2018, lors d'une conférence de presse, Marine Le Pen lance un appel aux dons. Au bord de la cessation de paiement, son parti, pour survivre, a besoin de la générosité des Français après la saisie par la justice de deux millions d'euros de subventions publiques – somme finalement ramenée à un million. Cette mise sous séquestre a été réclamée par les juges français, qui enquêtent depuis 2016 sur les emplois présumés fictifs d'assistants européens du FN, devenu RN.

Le Parlement européen et la famille Le Pen, c'est une vieille histoire. Jean-Marie Le Pen, le patriarche, a passé plus de 30 ans dans les assemblées de Bruxelles et de Strasbourg. Europhobe convaincu, il expliquait vouloir "combattre l'ennemi de l'intérieur". Mais siéger au Parlement européen, c'était aussi, pour le FN comme pour la plupart des partis, une opportunité financière. Surtout à une époque, entre les années 1980 et les années 2000, où la règlementation n'était pas très stricte et les contrôles quasi inexistants.

Du cash pour les députés

"Avant 1999, ça se passait à la bonne franquette", nous raconte Fernand Le...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !