Alors que la santé du repreneur britannique nourrit les interrogations, le ministre de l'Economie a affirmé mercredi que l'Etat français et British Steel avaient bien fait le nécessaire pour la reprise de l'aciérie du Nord.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé que la reprise de l'aciérie Ascoval par British Steel aurait bien lieu, mercredi 15 mai, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. L'Etat et le groupe sidérurgiste britannique ont selon lui débloqué les fonds promis dans le dossier de l'aciérie en difficulté. Bruno Le Maire a annoncé qu'il avait "décidé aujourd'hui le déblocage des 15 millions d'euros de prêt pour Ascoval" et que "British Steel a débloqué aujourd'hui les 5 millions d'euros qu'il s'était engagé à débloquer également".

Publicité
Publicité

British Steel tiendra ses engagements, l'Etat français tiendra ses engagements vis-à-vis d'Ascoval, et la reprise d'Ascoval par British Steel se fera.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie

à l'Assemblée nationale

Cette annonce intervient alors que des inquiétudes apparaissent sur la santé financière du repreneur. En raison du Brexit, en effet, les commandes du groupe britannique se sont effondrées, a commenté Bruno Le Maire, parce que ses "clients se disent qu'ils ne vont plus bénéficier (...) des mesures de sauvegarde que l'Union européenne a mises en place pour protéger le marché...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :