INTERVIEW - Dans l'affaire de la tuerie à la préfecture, les informations avancent que l'un des imams de la mosquée que fréquentait le tueur était un fondamentaliste. Que faut-il faire pour repérer les imams radicalisés ?
Anouar Kbibech : "Le Conseil français du culte musulman compte mettre en place une habilitation des imams"

La question des imams radicalisés se pose dans l'affaire de l'attaque à la préfecture. Selon les informations, l'un des imams de la mosquée de Gonesse que fréquentait Mickaël Harpon, était un fondamentaliste. Pourtant, ce dernier nie toute radicalisation. Anouar Kbibech, vice président du Conseil français du culte musulman, affirme que la mise en place d'une habilitation est en cours pour pouvoir "décrocher" des imams dont le prêche ne serait pas conforme aux valeurs de la République. Qu'en est-il des mosquées dirigées par des salafistes ? Faut-il les fermer ?Ce jeudi 10 octobre 2019, dans la chronique "L'invité", Anouar Kbibech parle du moyen de repérer les imams radicalisés. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 10/10/2019 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !