Dans cet Etat frontalier de la Bolivie, Rondônia, qui est l'un des plus touchés par les incendies incontrôlables, les habitants se plaignent d'avoir du mal à respirer avec la présence de ces..

Dans cet Etat frontalier de la Bolivie, Rondônia, qui est l'un des plus touchés par les incendies incontrôlables, les habitants se plaignent d'avoir du mal à respirer avec la présence de ces gros nuages chargés de carbone.

Des colonnes de fumée s'élèvent à perte de vue dans l'Etat brésilien de Rondônia, de grandes parcelles de terre n'ont plus un arbre et l'air est très lourd de l'odeur de brûlé : une partie de la forêt amazonienne se consume. Des squelettes d'arbres calcinés fument encore parfois dans ces paysages de désolation que l'on retrouve dans de nombreuses régions du "poumon de la planète", ont constaté des journalistes de l'AFP au cours d'un survol de l'Etat de Rondônia.

Dans cet Etat frontalier de la Bolivie qui est l'un des plus touchés par les incendies incontrôlables, les habitants se plaignent d'avoir du mal à respirer avec la présence de ces gros nuages chargés de carbone. "Cela fait 20 ans que j'habite ici et j'ai vu beaucoup d'incendies", dit Welis da Claiana, une habitante de 25 ans interrogée par l'AFP dans la capitale Porto Velho, "mais je n'ai jamais rien vu de tel". "La fumée affecte 100% de notre vie quotidienne. On se lève le matin fatigués de respirer tout (ça)".

Cette femme explique que la fumée a poussé l'aéroport local à annuler certains vols. La compagnie de location de voitures pour laquelle elle travaille est menacée. "La visibilité (est) horrible", dit-elle, blâmant les grands prioritaires terriens,...

Vidéo : Le récap de l'actualité du jour... vu de Twitter !