La chancelière allemande Angela Merkel quittera le pouvoir après 16 ans de mandat à l'issue des élections législatives qui se tiennent dimanche 26 septembre.
Allemagne : il restera d'Angela Merkel "de la stabilité, une recherche du consensus" et "une forme d'empathie avec les citoyens" selon Mathias Fekl

A la veille des élections législatives qui se tiendront dimanche 26 septembre en Allemagne, le Franco-Allemand Mathias Fekl, ancien ministre de l’Intérieur français estime samedi 24 septembre sur franceinfo qu'il restera d'Angela Merkel "de la stabilité, une recherche du consensus". Angela Merkel "a une forme d'empathie avec les citoyens, qui fait qu'après seize années de pouvoir, elle a des taux de popularité que tous les hommes et toutes les femmes politiques français peuvent certainement lui envier - entre deux tiers et trois quart des Allemands l'apprécient, selon les enquêtes", avance-t-il.

Mathias Fekl vante également son bilan européen. "Même si, vu de France, on a souvent considéré que c'était trop timide, pas assez visionnaire, au moment de la crise des réfugiés, sa décision d'accueil a été forte. Au moment des différentes crises économiques qu'a traversé l'Europe, en 2008, pendant la crise grecque, puis avec le pacte de relance dans le courant de la pandémie, elle a été décisive. C'est en réalité quand elle a bougé que les choses ont avancé."

Surtout, elle l'a souvent fait contre sa propre base, contre son parti, contre des...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >