Ces élections, qui doivent apporter une nouvelle légitimité au pouvoir en place, sont rejetées par le mouvement contestataire algérien.
Algérie : Karim Tabbou, figure du Hirak, a été arrêté avant les élections législatives

Karim Tabbou n'est plus libre. L'opposant algérien, figure du Hirak, a été arrêté jeudi 10 juin à la veille des élections législatives, a-t-il expliqué sur son compte Facebook. Emprisonné de septembre 2019 à juillet 2020, Karim Tabbou est un visage très populaire de la contestation antirégime Hirak, qui a débuté en février 2019. L'homme politique algérien avait été libéré le 29 avril sous contrôle judiciaire.

Cette arrestation intervient à deux jours des élections législatives anticipées, qui auront lieu samedi. Elles sont censées apporter une nouvelle légitimité au régime mais sont contestées par le mouvement contestataire Hirak et une partie de l'opposition, sur fond de répression généralisée.

A l'approche de l'échéance électorale, le régime a multiplié les interpellations et les poursuites judiciaires à l'encontre des opposants politiques, des militants hirakistes, d'avocats et de journalistes indépendants.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !