ENQUETE - Dans un livre, l'écrivain italien Giovanni Catelli affirme que Albert Camus, mort dans un accident le 4 janvier 1960, aurait été assassiné par des espions KGB. Une thèse controversée qu'il soutient depuis presque dix ans.
Albert Camus a-t-il été assassiné par un agent du KBG ? La piste est relancée

Le 4 janvier 1960, les 355 chevaux d'une Facel Vega percutent violemment un platane le long de la nationale 5, un peu au sud de Fontainebleau. A son bord, le directeur des éditions de "La Pléiade", Michel Gallimard, qui décédera des suites de ses blessures, et Albert Camus qui meurt sur le coup. Une stupéfiante bande d'actualités disponible sur l'INA rend compte de la tragédie. La vitesse, l'éclatement d'un pneu seraient en cause. Un accident, donc. Et s'il s'agissait d'un assassinat ? A quelques semaines du 60e anniversaire de sa disparition, l'écrivain italien Giovanni Catelli se permet le doute et se range du côté des sceptiques remettant en cause la version officielle. 

Pas une théorie farfelue tenant sur un tweet de 140 signes : dans un ouvrage intitulé "La mort de Camus", publié chez Balland, Giovanni Catelli a mené de longues investigations pour tenter d’éclaircir les zones d’ombre de l’affaire. L'auteur avait déjà défrayé la chronique en 2011 en évoquant (...)

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !