Ancien président de la Commission des budgets du Parlement européen, Alain Lamassoure prône un changement des règles du jeu
Alain Lamassoure: «L’Union européenne veut financer une politique mondiale avec des pourboires»

Alain Lamassoure a présidé la Commission des budgets du Parlement européen de 2009 à 2014.

Que vous inspire le débat actuel sur le projet de budget 2021-2027 ?

Le système consistant à encadrer le budget par un accord pluriannuel s’est totalement déréglé. Il n’y a pas de concordance entre sa durée et celle du mandat de cinq ans de la Commission et il est donc préparé sans tenir compte de ses priorités. De plus, sous la pression des Britanniques, l’enveloppe est quasiment gelée depuis une vingtaine d’années. La barre de 1 % qui n’est fixée dans aucun texte est d’autant plus dérisoire que dans le même laps de temps les compétences de la Commission ont été amplifiées, que le nombre de pays membres a doublé et que ces nouveaux venus ont besoin d’être aidés. Il y a un contraste énorme entre les ambitions affichées par le Conseil européen et les moyens dérisoires qui y sont dévolus. On veut financer une politique mondiale avec des pourboires.

Que suggérez-vous ?

Il y a un consensus pour que l’UE se concentre sur des domaines spécifiques comme le « green deal », le numérique, la politique migratoire, la recherche...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !