De jeunes Maliens, envoyés se former à la musique à Cuba au milieu des années 60, ont fait sensation sur l'île et au-delà en créant un groupe mythique, les Maravillas de Mali. "Africa Mia", le documentaire co-réalisé par Richard Minier, retrace leur incroyable parcours. 
"Africa Mia", émouvante épopée musicale des Maravillas de Mali, dans les pas de Boncana Maïga

Derrière le documentaire Africa Mia, il y a la persévérance d'un homme, Richard Minier, producteur de musique et co-réalisateur avec Edouard Salier du film sorti dans les salles françaises le 16 septembre. En janvier 2000, le cinéaste français découvre à Bamako, la capitale du Mali, un musicien qui l'intrigue : Dramane Coulibaly. Il se rapproche de lui et bientôt le flûtiste lui fait découvrir les Maravaillas de Mali, un groupe composé de dix jeunes Maliens, venus de tous les coins du pays et sélectionnés pour être formés à la musique à Cuba au milieu des années 60. Des décennies après leur aventure musicale sur l'île, les anciens membres du groupe – Dramane, Bah Tapo, Aliou Traoré, Mustapha Sakho et Boncana Maïga, alias Le Maestro – racontent sur dix-huit ans l'épopée musicale de cet orchestre atipyque 100% malien née à La Havane. L'émotion est perceptible dans les yeux et les pas de Boncana Maïga, dernier membre encore en vie de la formation musicale qui à la lourde charge de faire revivre l'œuvre de ses compatriotes. Africa Mia est à la fois le poignant récit d'un gâchis artistique et d'une renaissance musicale. Entretien avec le...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !