Le procès de Harvey Weinstein a débuté lundi. Plus de deux ans après l'éclatement de l'affaire, la chercheuse américaine Jane E. Palmer revient sur les changements qu'elle a occasionnés dans la société américaine.
Affaire Weinstein : « Le système pénal américain est mal adapté pour aider les victimes » d’agressions sexuelles

Le procès de Harvey Weinstein, poursuivi en justice pour agressions sexuelles par deux femmes, s’est ouvert, lundi 6 janvier, à New York. A ce jour, plus de 90 femmes ont publiquement accusé le producteur américain de harcèlement ou d’agression sexuelle. Mais l’écrasante majorité de ces affaires n’ont pas été portées devant un tribunal, faute de preuves, en raison de la prescription des faits, ou parce que les victimes ont préféré conclure un accord financier.

Jane E. Palmer est chargée de cours au département Justice, droit et criminologie à l’American University School of Public Affairs de Washington. Ses travaux portent sur les besoins juridiques civils des survivants d’agression sexuelle. Elle revient sur l’impact qu’a eu cette affaire dans la société américaine.

L’inculpation de Harvey Weinstein et le mouvement #MeToo ont permis à des victimes de sortir du silence. Mais en dehors d’une poignée d’agresseurs, qui a réellement été poursuivi après la chute du producteur ?

L’acteur Bill Cosby et le médecin de l’équipe nationale américaine de gymnastique artistique féminine, Larry Nassar, ont été...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !