Mercredi, la judokate avait publié une photo de son visage tuméfié sur les réseaux sociaux suite à une agression présumée de son compagnon. 
Affaire Margaux Pinot : "J'ai cru que j'allais y laisser ma vie", affirme la judokate

Face aux micros, Margaux Pinot a donné de nouveaux éléments dans l'agression dont elle dit avoir été victime par son compagnon, jeudi 2 décembre lors d'une conférence de presse.

Cinq jours après les faits et quelques heures après une conférence de presse d'Alain Schmitt, au cours de laquelle il remettait en cause ses propos initiaux, la judokate est revenue sur les faits. Elle explique que tout aurait commencé à la suite de propos "méchants" de son entraîneur et compagnon.

Des nombreux coups et même un étranglement

"Il a commencé à me dire que ma carrière était foutue, qu'il trouverait quelqu'un pour me niquer dans le judo" explique la sportive de 27 ans. "Je suis allé me rallonger dans mon lit, je me suis bouché les oreilles. J'ai l'habitude d'entendre ces propos. Je me sens dévalorisée, j'ai moins de confiance en moi depuis des mois".

Selon Margaux Pinot, Alain Schmitt serait alors venu la chercher dans la chambre. Il l'aurait alors mise au sol, se serait "mis à califourchon" sur elle et lui aurait asséné des coups de poing. Une version réfutée par l'homme, qui reconnaît une dispute qui n'aurait pas été ponctuée de coups au visage. D'après sa...