Le Parquet national financier a mené mercredi une perquisition au siège du groupe. Une enquête est ouverte pour achats de votes, abus de bien sociaux, comptes inexacts et information fausse ou trompeuse.
Affaire Lagardère-fonds Amber : le siège de Lagardère perquisitionné mardi

L'enquête progresse. Le siège parisien de la société Lagardère a été perquisitionné, mercredi 15 septembre, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en avril sur un différend entre le groupe et son actionnaire le fonds Amber Capital, a indiqué le parquet national financier (PNF). Les juges d'instruction ont ordonné cette perquisition dans l'enquête ouverte au mois d'avril 2021 des chefs, notamment, d'"achat de votes", d'"abus de biens sociaux", de "comptes inexacts" et d'"information fausse ou trompeuse", selon la source, confirmant une information du Point.

Au printemps, Arnaud Lagardère, 60 ans, a dû céder face aux puissants actionnaires de la multinationale parmi lesquels Vincent Bolloré, Bernard Arnault et le fonds britannique Amber Capital, qui contestaient sa gouvernance. Il était menacé de blocage et confronté aux difficultés économiques de son groupe – propriétaire d'Hachette Livre et de plusieurs médias dont la radio Europe 1 et l'hebdomadaire Paris Match – pendant la pandémie.

Un accord qui n'a pas mis fin aux poursuites

Le projet de transformation, présenté fin avril et validé fin juin en assemblée générale, a mis fin au...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >