L'Etat français a égrené les « manœuvres » du FN, devenu Rassemblement national, pour obtenir un remboursement indu des dépenses de campagne de ses candidats, principalement lors des législatives de 2012.
Affaire des kits de campagne du FN : l’Etat réclame 11 millions d’euros au parti frontisteAFP

L’Etat français, seule partie civile au procès du Front national (FN), a réclamé 11 millions d’euros de dommages et intérêts au parti frontiste dans l’affaire des kits de campagne électorale remboursés par les deniers publics, mercredi 27 novembre.

« Surfacturations », « prêts fictifs », micro-parti « coquille vide » cachant une « apparence d’activité bancaire » : l’avocat de l’Etat, Me Bernard Grelon, a égrené les « manœuvres » du FN, devenu Rassemblement national en 2018, pour « détourner les règles électorales » et obtenir un remboursement indu des dépenses de campagne de ses candidats, principalement lors des législatives de 2012.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !