Maître Pascal Rouiller a rappelé que selon lui, aucune violence "au-delà de celle qui a été strictement nécessaire" n'a été exercée sur Adama Traoré, mort en juillet 2016.
Affaire Adama Traoré : "La situation est clairement établie, les gendarmes sont injustement accusés", affirme l'avocat de l'un d'entre eux

"On peut faire tout ce que l'on veut mais je crois que la situation est clairement établie, les gendarmes sont injustement accusés", a expliqué mercredi 10 juin sur franceinfo Pascal Rouiller, avocat de l'un des gendarmes impliqués dans l'interpellation à l'issue de laquelle Adama Traoré est mort en juillet 2016.

Pascal Rouiller et sa consœur Sandra Chirac-Kollarik assurent dans une lettre ouverte publiée mardi qu'à "aucun moment, les trois gendarmes n’ont fait peser le poids de leurs corps" sur le jeune homme. Leur client est aujourd’hui placé sous le statut de témoin assisté dans la procédure judiciaire en cours, rappellent-ils. "Nous sommes contraints de sortir du silence pour rectifier les fausses informations qui circulent actuellement, écrivent les avocats. La quête de la vérité est plus que légitime. Cependant, la quête d’une vérité préétablie ne l’est pas. Depuis quatre ans, la famille d’Adama Traoré a fixé le postulat selon lequel les gendarmes étaient responsables de la mort de cet homme. La vérité judiciaire ne les intéresse pas."

franceinfo : Comment votre client vit-il la situation ?

Pascal Rouiller : Il vit extrêmement...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !