FATAL ERROR - Les causes de l'accident d'un prototype de voiture autonome d'Uber survenu en mars 2018 dans l'Arizona se font plus claires : le logiciel serait fautif. Il n'aurait pas reconnu la victime comme une piétonne alors qu'elle traversait loin d'un passage protégé.
Accident mortel avec Uber autonome : le logiciel n'avait pas reconnu la piétonne

Plus de dix-huit mois après les faits, on commence à voir plus clair dans les causes de l'accident qui a coûté la vie à Elaine Herzberg, 49 ans, percutée par une voiture autonome d'Uber alors qu'elle traversait à pied et de nuit une avenue de Tempe, dans l'Arizona. Le NTSB, le gendarme américain de la sécurité des transports, publiera son rapport dans quelques jours. Mais pointe déjà la responsabilité du logiciel qu'Uber utilisait dans son véhicule de test.

Selon ce premier rapport, le système n'aurait simplement pas reconnu la victime comme une piétonne, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, elle marchait à côté de son vélo, que le système n'a pas correctement identifié. Mais il y a plus frappant : selon le NTSB, le logiciel ne recherchait activement la présence de piétons que s'ils étaient aux abords d'un passage protégé. Or Elaine Herzberg traversait très loin d'un tel passage. Surtout, le logiciel avait prévu un délai d'une seconde pendant (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !