Les entreprises de l'île sont incitées financièrement à quitter la Chine et à réinvestir au pays.
A Taïwan, la relocalisation passe par l’électronique

A Taïwan, la « relocalisation » a commencé avant le Covid-19 : les entreprises taïwanaises présentes en Chine depuis plus de deux ans et affectées par la guerre commerciale sino-américaine ont droit, depuis juillet 2019, à un plan d’accompagnement pour réinvestir à Taiwan si elles le font dans des secteurs d’avenir. Cette mesure hautement symbolique du gouvernement de la présidente Tsai Ing-wen, ardente défenseuse de la souveraineté de l’île, a renversé la dynamique de rapprochement avec la Chine de son prédécesseur et fait partie des succès qui ont contribué à sa réélection en janvier 2020.

Pour les grands sous-traitants de l’électronique taïwanais, qui ont investi en masse en Chine dans les années 2000 pour exporter vers les Etats-Unis, elle a permis de desserrer l’étau des sanctions américaines : les équipements de communication et les composants électroniques s’étaient vu imposer une taxe de 10 % par les Etats-Unis en septembre 2018, passée à 25 % en mai 2019.

Résultat, 189 entreprises taïwanaises ont bénéficié des aides ciblées à la date du 21 mai, pour l’équivalent de 23 milliards d’euros...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !