Dans un message publié vendredi, la numéro 10 de la liste de Romain Grau indique : « Pour moi, c'est non au front républicain. Oui à Louis Aliot. »
A Perpignan, une colistière du candidat LRM soutient Louis Aliot du Rassemblement national

Romain Grau oscille entre consternation et fatalisme. « Un peu étonné, mais pas complètement surpris », l’ancien prétendant macroniste à la mairie de Perpignan vient d’apprendre qu’une de ses colistières voterait pour le candidat du Rassemblement national (RN), Louis Aliot, au second tour des élections municipales, le 28 juin. « Il y a un électorat pour qui les digues ont déjà sauté. Même dans le mien », constate le député LRM, avant de décrire le « panorama hallucinant » de Perpignan. Entre « la cristallisation du vote RN » et l’exemple voisin de Béziers, qui « donne les coudées franches au RN pour ratisser à droite », Romain Grau en vient même à craindre que le barrage républicain « ne suffise plus ».

Dans un message publié sur Facebook vendredi 29 mai, la numéro 10 de sa propre liste, Josiane Cabanas, résume ainsi sa nouvelle position : « Pour moi, c’est non au front républicain. Oui à Louis Aliot. » Et la conseillère municipale venue de la majorité LR en place dans la ville d’ajouter, après avoir remercié Romain Grau, que, « si certains ont eu la tentation de Venise, [elle a] celle de...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !