Dans la ville dévastée par la bombe atomique en 1945, le pape François a déclaré que la dissuasion nucléaire n'était qu'une «fausse sécurité».Le pape François a dénoncé dimanche à..
A Nagasaki, le pape François dénonce la dissuasion nucléaire

Dans la ville dévastée par la bombe atomique en 1945, le pape François a déclaré que la dissuasion nucléaire n'était qu'une «fausse sécurité».

Le pape François a dénoncé dimanche à Nagasaki, ville japonaise martyre de la bombe atomique en 1945, la logique de la dissuasion nucléaire garantissant la paix, une «fausse sécurité» qui selon lui envenime au contraire les tensions dans le monde. Le souverain pontife argentin, arrivé dimanche matin sur l'île de Kyushu (sud-ouest du Japon), où se trouve la ville de Nagasaki, a d'abord prié en silence sous une pluie battante devant le principal monument du «parc de la paix», lieu d'impact de la bombe atomique. Il y a déposé une couronne de fleurs blanches que lui ont remise des survivants.

Il a dénoncé «l'horreur indescriptible vécue dans leur propre chair par les victimes et leurs familles» dans cette ville où une bombe atomique américaine lâchée le 9 août 1945 a fait au moins 74 000 morts.

Le pape doit aussi se rendre en fin de journée à Hiroshima, où avait été larguée trois jours plus tôt une autre bombe nucléaire, qui fit 140 000 morts. Les deux bombardements précipitèrent la capitulation du Japon le 15 août et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

A lire :Rencontre exclusive avec le pape François

«La possession des armes nucléaires et d'autres armes de destruction massive n'est pas la réponse la plus appropriée» à l'aspiration de paix et de stabilité, a attaqué le...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !