Sur le mythique circuit d'Indianapolis, le vainqueur n'était pas un pilote samedi, mais un algorithme, qui a mené sa voiture à une vitesse moyenne de 218 km/h au terme d'une compétition..
A Indianapolis, une course historique... entre voitures autonomesAFP

Sur le mythique circuit d'Indianapolis, le vainqueur n'était pas un pilote samedi, mais un algorithme, qui a mené sa voiture à une vitesse moyenne de 218 km/h au terme d'une compétition historique.

Sur la vitesse moyenne de deux tours lancés, c'est l'équipe allemande de l'université technique de Münich (TUM) qui s'est adjugée le million de dollars (860 000 euros) promis aux vainqueurs de ce premier Indianapolis Autonomous Challenge (IAC), réservé aux voitures autonomes.

Mais c'est une autre monoplace qui aurait dû l'emporter si l'un des élèves ingénieurs de l'équipe EuroRacing ne s'était pas trompé en codant le logiciel de sa Dallara IL-15.

Programmé pour cinq tours au lieu de six, le véhicule a décéléré d'un coup après avoir bouclé le tour le plus rapide de la journée, à 223 km/h. La moyenne des deux derniers tours, seule prise en compte, a chuté, condamnant l'équipe italo-suisso-polonaise.

"J'ai un goût amer dans la bouche", a réagi, dans un sourire contrit, Marko Bertogna, professeur à l'université italienne Unimore et responsable de l'équipe EuroRacing.

Le trophée aura également échappé à la troisième équipe européenne du plateau, PoliMOVE, auteure de la meilleure vitesse de pointe, à 250 km/h, mais dont la voiture a fini le long du rail de sécurité après une double panne de GPS.

"Quand vous en arrivez là, vous êtes complètement aveugle", a expliqué, désabusé, Sergio Matteo Savaresi, professeur à l'université...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !