Attraction de la deuxième journée du 4e somment démographique à Budapest, dont les trois éditions précédentes étaient passées inaperçues, deux figures de l'extrême-droite française, Marion Maréchal et Éric Zemmour, ont rendu un vibrant hommage au Premier ministre hongrois ultra-conservateur Viktor Orban, qui les a reçus ensemble vendredi 24 septembre.
À Budapest, Éric Zemmour chante les louanges de Viktor Orban

Arrivé en rock star à Budapest le lendemain de sa prestation télévisée avec Jean-Luc Mélenchon, Éric Zemmour a chanté les louanges du Premier ministre magyar, se disant admiratif de sa « résistance à l'air du temps, aux pressions en tous genres, de la Commission, des Allemands, d'Emmanuel Macron ». Il entendait ainsi applaudir les mesures anti-LGBT+ récemment adoptées en Hongrie, interdisant « la propagande homosexuelle auprès des mineurs ». Des mesures critiquées comme discriminatoires par la Commission européenne. Dénonçant « la propagande totalitaire menée par le lobby LGBT » Zemmour a ajouté : « Nous sommes pris en étau entre la démographie exubérante islamique (...) et ce discours déconstructeur indifférentialiste au nom de la soi-disant égalité des hommes et des femmes, au nom de la liberté des homosexuels ». Viktor Orban, a-t-il conclu, est le dirigeant « qui a le mieux compris ces enjeux »Mike Pence accueilli chaleureusementLa veille, Viktor Orban avait accueilli en vedette américaine l’ex-vice président américain de Donald Trump, Mike Pence, en ces termes : « Nous avons subi de lourdes pertes politiques ces dernières années. Les Tories ont quitté l'UE, le président Trump...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >