Deux moines d'un couvent catholique intégriste du Rhône ont été mis en examen la semaine dernière pour avoir incendié des antennes-relais afin de protester contre le déploiement de la 5G, selon une source judiciaire.
5G : deux moines intégristes arrêtés pour avoir incendié une antenne-relais

La 5G, ils n’en veulent pas. Et ils l’ont prouvé en employant des moyens radicaux. Deux moines d’un couvent catholique intégriste du Rhône ont été mis en examen la semaine dernière pour avoir incendié des antennes-relais. Leur premier coup d’éclat s’est déroulé dans la nuit du 14 au 15 septembre. Les deux hommes se rendent à Saint-Forgeux, au nord-ouest de Lyon, et mettent le feu à un pylône téléphonique. Les dégâts restent cependant limités. Les deux religieux se rendent dans la commune d’Ancy dès le lendemain et tentent d’incendier une seconde antenne. Ils sont alors interpellés en flagrant délit par les gendarmes.Placés en garde à vue puis présentés à un juge d'instruction, ils ont rapidement reconnu les faits. Ils les assument même, en expliquant avoir agi de la sorte « pour prémunir la population des effets nuisibles » de la 5G, cette cinquième génération de standards téléphoniques qui doit fournir des débits plus importants. Après avoir été mis en examen pour « destruction et tentative de destruction par moyen incendiaire » et « association de malfaiteurs », les fauteurs de troubles ont été placés sous contrôle judiciaire.Tous deux font partie d'une communauté de Capucins –...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >