La championne de patinage artistique, qui a brisé le silence avec un livre paru en janvier, estime qu'elle "a été enfin entendue".
177 agresseurs présumés repérés par le ministère des Sports : "La honte est en train de changer de camp et c'est formidable", se félicite Sarah Abitbol

Les violences sexuelles dans le sport ont été dénoncées par la championne de patinage artistique Sarah Abitbol dans le livre Un si long silence paru en janvier 2020. Peu de temps après, le ministère des Sports a lancé un plan d'urgence et une cellule d'écoute. Près de 180 personnes ont été mises en cause, selon la ministre des Sports Roxana Maracineanu. "Il ne faut pas avoir honte. Ce ne sont pas nous les fautifs, ce sont les prédateurs", a réagi Sarah Abitbol sur franceinfo jeudi 2 juillet. "La honte est en train de changer de camp et c'est formidable".

franceinfo : Que pensez-vous de l'action du ministère des Sports ?

Sarah Abitbol : J'ai été enfin entendue et ça c'est vraiment formidable. Le ministère a bien pris les choses en main. Beaucoup de personnes se sont plaintes après l'écriture de mon livre. Les langues se délient et c'est une bonne nouvelle. Je suis triste d'apprendre qu'il y a beaucoup de cas, mais je suis satisfaite que ma parole ait été écoutée.

Une quarantaine de fédérations sportives sont concernées par les violences sexuelles. Les victimes avaient peur de parler, mais cela change. Comment l'expliquez-vous ?

La honte est en train de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !