À l'approche de la réforme certains pourraient être pris de contorsions pour tenter d'échapper aux nouvelles règles défendues par Emmanuel Macron et son gouvernement. Cela suffira-t-il pour ne pas souffrir du nouveau système ? Récapitulatif.
Retraites : les combines habituelles pour contourner la réforme fonctionneront-elles ?IllustrationIstock

Retraite : pourrez-vous contourner la réforme ?

"Dans la construction de chaque réforme de retraite, il faut considérer tous les retraités de façon équitable", lance sans ambages Jean-Luc Izard, directeur du cabinet de Jean-Paul Delevoye, dans les colonnes des Echos. "Il est donc important qu'ils n'aient pas la possibilité d'optimiser leurs cas individuels", poursuit-il. Comprenez : pour les Françaises et les Français qui ne seront (a priori) pas épargné par la réforme, il n'y aura pas de porte de sortie. Pas moyen de contourner les nouvelles règles du système de solidarités intergénérationnelles sur lequel bûche l'exécutif depuis déjà des mois. Pourtant, le gouvernement peut-il vraiment se draper de telles certitudes ? Pas forcément, estime l'économiste Philippe Crevel dans nos colonnes. 

"Naturellement, Jean-Luc Izard ne pouvait pas dire autre chose. Parce qu'il fait partie de l'équipe exécutive qui planche sur la réforme, il est tenu à un certain type de discours", souligne d'abord le directeur du Cercle de l'Épargne, un centre d'étude consacré à la retraite. "Ce genre d'affirmation ne coûte pas cher à avancer… Pour autant, elle relève plus de l'incantation que de quoi que ce soit d'autre", relève encore le spécialiste qui estime d'ailleurs qu'il est clair que le directeur de cabinet du Haut-commissaire a conscience de la situation.

Pour l'expert, pas de doute, il sera possible de contourner la réforme des retraites. Ce n'est pas nécessairement vrai pour l'intégralité des actifs et des actives concernés par le changement de modèle, mais "il existera toujours des combines", fait savoir celui qui a fondé la Lorello Ecodata, société d'étude et de stratégies économiques. "Jean-Luc Izard s'inquiète de cela puisqu'il évoque d'ores et déjà le sujet en reconnaissant qu'il a toujours été possible de jouer entre les lignes jusqu'à présent. Il faudra juste savoir comment s'y prendre cette fois", analyse l'économiste.

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.