Baisse du niveau de vie des retraités : qui faut-il blâmer ?

Plusieurs raisons expliquent ce changement drastique de tendance, explique Capital. Mais cela n'a rien de naturel : c'est le résultat d'une action politique entreprise il y a de cela des années. "La réforme d'Edouard Balladur en 1993 qui indexe les salaires pris en compte dans le calcul de la pension ainsi que les retraites sur l'inflation, et non sur le salaire moyen, est l'une des raisons principale de ce rattrapage", note par exemple l'économiste François Ecalle, président de Fipeco, qui fut aussi rapporteur général de la Cour des comptes.

Il pointe également du doigt la réforme Touraine, votée pendant la mandature de François Hollande afin d'allonger la durée de cotisation nécessaire pour prétendre au taux plein. "Certains actifs pourraient décider de partir plus tôt même s'ils ont une décote et donc avec un niveau de pension plus bas", commente-t-il. Sans oublier, bien sûr, la récente hausse de la CSG décidée par Emmanuel Macron…

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.