Les réformes décidées par Emmanuel Macron pourraient coûter très cher aux retraités, indique une récente étude. Votre pouvoir d'achat risque fort de chuter…
IllustrationIstock

8 retraités sur 10 victime des réformes d’Emmanuel Macron d’ici 2020

Les retraités sont-ils maltraités par le gouvernement ? C’est la question que pose la récente étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) qui analyse les récentes mesures mises en place par l’exécutif. Le quasi-gel des pensions de retraites, la moindre revalorisation des aides au logement et la hausse de la CSG feront, in fine, de nombreux perdants parmi les retraités.

Publicité

A lire aussi : Plan pauvreté : les retraités sont-ils les grands oubliés ?

In fine parce qu’en 2018, l’impact de ces réformes devrait être neutre ou presque pour les retraités analyse l’OFCE. En moyenne, vous les ménages comptant au moins une personne retraités devraient perdre 20 euros environ par rapport à 2017. En pratique, de fortes disparités entre les ménages impliquent toutefois des pertes beaucoup plus fortes pour 62% des retraités. En moyenne, leur pouvoir d’achat devrait chuter de 320 euros pour l’année 2018.

Publicité

En 2019, la sous-indexation des pensions des retraites frappera davantage encore de retraités. En moyenne, ils devront composer avec 200 euros de moins par rapport à 2017. Toutefois 78% des retraités devront composer avec une réduction moyenne annuelle de leurs ressources estimée à 470 euros par l’OFCE.

C’est en 2020 que les réformes entamées par le gouvernement feront le plus fondre le pouvoir d’achat des retraités. "Par rapport à 2017, les mesures socio-fiscales étudiées diminueraient en moyenne de 400 euros le revenu disponible des ménages comptant au moins un retraité. Au final, 79% de ces ménages seraient perdants pour une perte moyenne de l’ordre de 700 euros par an", écrivent les spécialistes de l’Observatoire français des conjonctures économiques.