Retraite complémentaire : de quelles aides parle-t-on ?

Les aides que financent les actifs cotisants à l’Agirc-Arrco sont multiples. L’organisme parle de différents types d’"action sociale". Parmi elles, on retrouve l’action sociale auprès des demandeurs d’emploi, des seniors actifs, des aidants familiaux, des personnes âgées ou des personnes handicapées. Elles ne profitent donc pas spécifiquement aux retraités.

Sans surprise, l’action sociale auprès des chômeurs vise à "aider les demandeurs d’emploi de longue durée", explique le site de l’Agirc-Arrco, qui met donc à disposition "des services d’accompagnement pour favoriser leur réinsertion dans la vie active". Ces derniers sont composés d’espace emplois «qui proposent des "ateliers" et des "formations" en bureautique, en langue, sur les réseaux sociaux et des simulations d’entretiens. Les demandeurs peuvent aussi bénéficier du matériel "nécessaire à une recherche d’emploi".

Publicité
Publicité

La caisse de retraite met aussi en place un plan "bien vieillir" pour favoriser le départ en retraite en bonne santé des actifs qui prévoient de mettre un terme à leur activité personnelle. L’Agirc-Arrco a identifié trois "axes stratégiques" : "renforcer les démarches de prévention", "promouvoir et encourager l’engagement social des retraités" et "développer des actions destinées à lutter contre la vulnérabilité liée à l’avancée en âge".