Ecouter l'article :

Il s'agit, assure le monsieur retraite du gouvernement, d'une hypothèse de travail. Pour autant, indépendamment de l'accord que pourraient potentiellement signer les syndicats, l'âge pivot - cette fois appelé "d'équilibre" - pourrait s'imposer à eux.
Retraite : quelle différence entre l'âge pivot et l'âge d'équilibre que réclame le gouvernement ?IllustrationIstock

"Il peut y avoir l'âge pivot avec peut-être d'autres mesures. Nous le remettrons probablement", déclarait sans ambages Agnès Buzyn, sur le plateau du Grand Jury, rapporte RTL. Elle y a aussi rappelé que si la conférence de financement n'aboutissait pas à un consensus, le gouvernement reprendrait alors main et ferait ses propres propositions. En son temps, le chef du gouvernement avait laissé assez peu de doute sur la nature des dites suggestions. "Je prendrai mes responsabilités", a-t-il insisté, après une question sur la potentielle réintroduction du dispositif honni par la CFDT, rappelle Le Monde.

Pour l'heure, le gouvernement a accepté de retirer l'âge pivot du projet de loi, qui devait initialement entrer en vigueur en 2027. Pas de l'âge d'équilibre. Une nuance qui, semble-t-il, convient tout à fait au secrétaire général du syndicat réformiste, comme l'indique Marianne. De quoi soulever la question : en pratique quelle est la différence entre ces deux mécanismes ?

La plus grosse divergence entre les deux relève avant tout de l'attitude du gouvernement : l'équipe exécutive accepter de céder sur le premier pour mieux garder le second. En soi, détaille Le Figaro, l'âge pivot fait office de solution temporaire tandis que l'alternative doit permettre de maintenir l'équilibre sur le long terme.

"L'âge d'équilibre est maintenu dans le projet final, le systèm universel auquel nous aboutirons en 2025. C'est une forme de référence collective. Ce qui est retiré c'est l'âge pivot au moment de l'entrée en vigueur de la réforme", résume la ministre de la Santé et des Solidarités, accentuant bien la différence. Ce que fait aussi Laurent Berger, qui refuse d'utiliser le mot "âge pivot" pour désigner le dispositif qui entrera en application en 2037, souligne l'hebdomadaire généralement marqué à gauche.

Et s'il n'y avait pas de vraie différence entre l'âge pivot et l'âge d'équilibre ?

"Âge pivot ou âge d'équilibre, c'est la même chose, comme Celsius et fahrenheit pour mesurer une température. En revanche la question, c'est la vitesse de mise en oeuvre", balaye pourtant un syndicaliste interrogé par le quotidien de droite. Même constat chez Marianne, pour qui "rien ne justifie cette différence de mots, puisqu'il s'agit bel et bien du même mécanisme".

En pratique, l'âge d'équilibre prévoit - comme l'âge pivot - un âge du taux plein, mais aussi un système de décote et de surcote pour les Françaises et les Français qui liquideraient leurs droits avant ou après l'année fixée.

Autre point important à noter : l'âge pivot que le gouvernement a accepté de retirer était en fait plus généreux que celui qui demeure dans le projet de loi. Le premier dispositif prévoyait un départ à la retraite neutre à partir de 64 ans tandis que pour le second l'âge évoqué est 65 ans. Celui-ci pourra changer, mais dans tous les cas, il sera fixé par "un décret" avant le "31 août 2021" indique le texte de loi. C'est à dire par le gouvernement.

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.