L'année prochaine comme cette année, vous devrez probablement payer la CSG. Cependant, le taux dont il faudra vous acquitter pourrait changer à compter du 1er janvier. Planet fait le point.
Retraite : quel sera le montant de votre CSG en 2021 ?Istock

Vous connaissez sans doute la chanson. Tous les ans, les seuils de revenus retenus pour déterminer les taux de CSG dont les Françaises et Français doivent s’acquitter. 2021 ne fait pas exception, indique Capital, qui précise d’ailleurs qu’ils devraient être revus à la hausse passé le premier janvier. Comme chaque année, ils ont été calculés sur la base des prix à la consommation, tabac exclu, constatée deux ans plus tôt.

En pratique, précise la Cnav dans une circulaire qu’elle a rendue publique ce lundi 21 décembre, les contribuables doivent donc s’attendre à une hausse de 0,9%, ce qui signifie qu’il faudra gagner moins qu’avant pour passer au taux supérieur. Attention néanmoins ! N’allez pas croire que vous risquez d’office une augmentation du montant à payer : cela dépend avant tout de vos propres revenus. Si votre revenu fiscal de référence (RFR) excède un plafond depuis deux ans, vous serez amené à changer de taux. Si c’est la première fois que vous passez au-dessus du seuil, l’administration fiscale ne vous appliquera automatiquement le nouveau taux.

Pour rappel, il existe quatre taux de CSG possible : les plus fragiles sont exonérés, tandis que les autres doivent s'acquitter du taux réduit à 3,8%, du taux médian à 6,6% ou du taux plein à 8,3%, en fonction de leurs revenus.

CSG : qui sont celles et ceux qui peuvent prétendre à l’exonération en 2021 ?

Pour pouvoir être exonéré de CSG en 2021, un individu seul résidant en métropole devra afficher un revenu fiscal de référence inférieur ou équivalent à 11 408 euros annuels. S’il habite en Martinique, en Guadeloupe ou à La Réunion, il pourra toucher jusqu’à 13 498 euros. Enfin, celles et ceux qui résident en Guyane ont droit à 14 114 euros.

Naturellement, ces montants augmentent avec le nombre de parts fiscales du foyer. Pour deux parts fiscales, les RFR tolérés sont les suivants : 17 500 (métropole), 19 894 (Martinique, Guadeloupe et Réunion), 20 663 (Guyane). Passée trois parts fiscales (

23.592 en métropole, 25.986 en Martinique, Guadeloupe ou à La Réunion, 26.755 en Guyane), chaque quart de part supplémentaire ajoute 1.523 euros de plus au RFR des métropolitains et 1.752 euros pour les autres.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.