Continue-t-elle à être versée ? Pendant combien de temps ? Qui peut en bénéficier ? Le point sur ce qu'il advient d'une pension de retraite lorsqu'un proche vient à décéder.
Istock

Vous venez de perdre votre époux(se) et vous vous demandez ce que devient sa pension de retraite ? Avant toute chose, il est question d’effectuer un certain nombre de démarches auprès de sa caisse nationale en vue d’interrompre, en temps voulu, le paiement de sa pension. Des démarches qui consistent notamment, à indiquer, dans les plus brefs délais et par courrier, le numéro de sécurité sociale du défunt, son nom, son prénom, sa date ainsi que le lieu de sa mort.

A lire aussi : Retraite : 8 conseils pour augmenter votre pension 

La pension payée jusqu’à la fin du mois, pas plus !

Pour autant, sachez que le versement de la pension de votre proche disparu ne s’arrête pas le jour même de son décès. Tel que le souligne le site de l’Assurance Retraite, "la retraite du mois du décès est payée en totalité, quelle que soit la date du décès. Les mensualités versées au-delà du décès seront réclamées". Et de préciser que si des sommes restent dues au moment de la mort de votre parent ou époux(se), celles-ci peuvent être versées aux héritiers (conjoints survivants, descendants, ascendants etc.) dès lors que vous leur transmettez les justificatifs demandés.

Quid de la pension de réversion ?

Lorsque votre conjoint(e) décède, vous avez le droit de bénéficier, sous certaines conditions, d’une partie de sa retraite. C’est ce que l’on appelle : la pension de réversion. Tout dépend cependant de votre âge, de votre situation maritale ou bien encore de vos revenus.

Pour ce qui concerne la retraite de réversion du régime de base de votre époux(se), conjoint(e) ou ex-conjoint(e) décédé(e), vous avez donc la possibilité de la recevoir dès que vous avez atteint l’âge de 55 ans pour l’Arrco, de 60 ans pour l’Agirc. Ce, sans aucune condition de ressources. Sachez néanmoins que cette condition d’âge est annulée si, en tant que conjoint survivant, vous avez, au moment du décès, deux enfants à charge ou que vous êtes invalide.

A noter, enfin, que ladite pension de réversion peut également être versée à un ex-conjoint du défunt si la personne ne s’est pas remariée par la suite. 

Pour la demander, il importe de vous rendre sur le site de l’Assurance Retraite.

En vidéo - Les retraités sont-ils des privilégiés ou des sacrifiés ?

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.