Retraite complémentaire : combien coûte le coefficient de solidarité ?

Concrètement, cela signifie que dans l’essentiel des cas, partir à la retraite à l’âge du taux plein vous fera perdre de l’argent. Mais combien au juste ? En soi, note encore Capital, le montant est potentiellement conséquent.

En effet, le malus imposé correspond à 10% des revenus mensuels perçus par le retraité frappé d’une minoration. Et ce… pendant trois ans. A titre de comparaison, pour une pension de 1 393 euros mensuels - ce qui correspond au montant moyen que perçoivent les assurés dorénavant -, la perte se chiffre à 1 671 euros environ sur un an et à plus de 5 000 euros au total.

Fort heureusement, il est aussi possible de s’éviter ce type de sanction… Pour quiconque accepte de travailler davantage. Repousser son départ d’un an suffit à ne pas s’exposer aux coupes du coefficient de solidarité. En revanche, continuer à exercer passé 63 ans peut permettre l’obtention d’un bonus allant jusqu’à 30%. Seulement, il ne sera effectif que durant un an.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.