Sommaire

Retraite complémentaire : une assurance de versement moindre

Le levier des réserves pourrait aussi être actionné, même s’il a jusqu’à présent été rejeté par le patronat. À l’heure actuelle, la retraite complémentaire émet l’assurance d’un versement de six mois de pension sans aucune ressource sur 15 ans glissants.

Solution proposée pour retrouver l’équilibre : durant une période donnée, la jauge des six mois pourrait diminuer à cinq ou quatre mois. "Nous avons demandé des chiffrages pour connaître l'impact du Covid sur la baisse des réserves", note Michel Beaugas. "On peut par exemple considérer que ce recul est dû à la crise et fixer un niveau plus bas pendant 5 ou 7 ans sans mettre l’avenir du régime en danger. Et dès que l’on dégage de l’excédent, on refait des réserves."

Et Pascale Coton d’ajouter : "Nous ne voulons pas faire d'annonces sur la retraite complémentaire en septembre, mais plutôt tout caler d’ici la fin du mois de juillet."

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.