Sommaire

Agirc-Arrco : les pensions pourraient ne pas être relevées en novembre prochain

Si une hausse des cotisations ou autres incitations à travailler plus longtemps semblent écartées, deux hypothèses doivent être étudiées : la première concerne, comme l’an dernier, le gel des retraites complémentaires. Celles-ci doivent en principe être revalorisées au 1er novembre prochain, en fonction de l’inflation (hors tabac). En 2020, elle était de 0,1%, mais il a été convenu de ne pas relever les pensions le 1er novembre 2020.

Selon l’Insee, elle est cette année évaluée à 0,3%."Pour savoir l’impact d’une telle mesure, nous avons demandé aux services techniques de l’Agirc-Arrco de faire des simulations avec une revalorisation inférieure à l’inflation de 0,5 point, d’un point et de 1,5 point et si l’on utilise ce mécanisme sur un, deux ou trois ans", explique Pascale Coton de la CFTC.

Quant aux règles des réserves, elles pourraient aussi être modifiées. Voici comment.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.