Le gouvernement devra-t-il s'y résoudre ? Dans un récent rapport, le Comité de suivi des retraites dresse la liste des solutions permettant de contrer le déficit du système des retraites. Certaines sont… explosives.
Retraite : ces pistes pour revenir à l'équilibre qui ne vont probablement pas vous plaireIstock

C'est un fait : depuis l'élection d'Emmanuel Macron au moins, il ne fait pas bon être retraité. Le président, qui a largement sollicité les Françaises et les Français ayant cessé leur activité professionnelle, soutient qu'il n'a pris personne en traître. Que tout cela faisait partie de son programme. Et reconnaît en effet la charge qui pèse sur eux. "Je sais que je demande des efforts aux plus âgés, que parfois certains râlent, ça ne me rend pas forcément populaire, mais je l'assume", affirmait-t-il déjà en 2018, ainsi que le rappelle Le Monde. Pour autant le quotidien du soir estime aussi que la nature exacte de ce qu'il entendait leur demander est discutable.

Depuis des mois - sinon des années -, les retraités de France ont donc le sentiment d'être pris pour des vaches à lait. Cela n'est pas surprenant : plusieurs figures de la Macronie se sont montrées ouvertement hostiles à leur égard. Dans les colonnes du Parisien, le député La République en Marche Eric Alauzet n'hésite pas à les présenter comme une bande de privilégiés. "Je tiens aussi à leur rappeler le montant des retraites de leurs grands-parents, qui ne grimpaient pas bien haut. Celles de leurs enfants seront entre 10 et 15% moins élevées aussi. Les retraités d'aujourd'hui font partie d'une génération dorée", assénait-il, le 5 mars 2018. Et lui d'insister : avoir travaillé toute sa vie durant ne constitue pas, estime-t-il, un argument suffisant "au moment où il faut trouver de l'argent pour renflouer les caisses de l'Etat".

Rien de tout cela ne devrait s'arranger, à en croire le dernier rapport du Comité de suivi des retraites (CSR), que Capital a pu consulter.

Déficits des retraites : que préconise le rapport du CSR ?

Le Comité de suivi des retraites, qui rendait son avis public ce lundi 21 décembre, liste en effet les différents leviers d'action dont bénéficie encore l'Etat pour combler le déficit du système des retraites, engendré par la crise sanitaire et le soudain sursaut de dépense publique décidé par le président de la République pour éviter de condamner l'économie française. Aucune de ces solutions n'est favorable aux retraités. Certaines pourraient même être considérées particulièrement néfastes pour eux. Explications.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.