IllustrationIstock
Les erreurs sur les relevés de carrière ne sont pas rares. Mais vous pouvez les rectifier quel que soit votre âge. Comment s'y prendre ? Explications.
Sommaire

Retraite : c’est quoi un relevé de carrière ? 

Qu’elle que soit votre situation professionnelle, le relevé de carrière, appelé également relevé de situation individuelle, est transmis tous les 5 ans à partir de 35 ans par les régimes de retraite. Vous n’avez pas à en faire la demande. Cela se fait de façon automatique. Vous pouvez également le télécharger sur le portail www.info-retraite.fr.

A quoi sert-il : il récapitule l’ensemble des droits que vous avez acquis jusqu’à présent dans chacun des régimes de retraites (de base et complémentaire) auxquels vous avez cotisé tout au long de votre carrière, le montant des rémunérations pris en compte dans le calcul de vos différentes pensions, le nombre de trimestres et de points de retraite validés.

Un conseil : dès le moment où vous commencez à travailler, conservez tous les documents relatifs aux emplois que vous avez tenus : bulletins de salaires, contrats de travail, attestations de versement d’allocation chômage, de sécurité sociale... Ils tiendront lieu de justificatifs.

Retraite : faites corriger les anomalies sur votre relevé de carrière

Dès votre relevé de carrière en main, vérifiez que tous les postes où vous avez travaillé ont bien été pris en compte. Pensez également à relever la présence des périodes de chômage, de maladie, de maternité que vous avez traversé, ainsi que les périodes d’activité indépendante si cela a été le cas. Vous devez y trouver aussi le nombre total de trimestres cotisés.

Au moindre oubli ou erreur : contactez votre caisse de retraite actuelle, les coordonnées figurant sur le relevé de carrière. Il vous faudra justifier les anomalies avec des documents relatifs à vos périodes travaillées. Si vous n’avez pas en votre possession ces justificatifs, des courriers avec votre employeur et des témoignages d’anciens collègues peuvent vous aider.

A partir de 55 ans : il suffit de vous rendre sur le site www.info-retraite.fr, et de vous connecter à votre compte personnel retraite. Dans la rubrique "Ma carrière", le service "Corriger mon relevé de carrière" permet de transmettre des demandes de correction auprès des différents régimes directement depuis votre ordinateur.

Retraite : que faire si vous n’avez pas les justificatifs ?

Il peut arriver que vous ayez travaillé à certaines périodes de votre vie mais qu’aucune trace de cotisation n’apparaisse sur votre relevé de carrière. Si vous n’avez aucun justificatif à remettre à votre caisse de retraite et si l’entreprise pour laquelle vous avez travaillé existe encore, on vous remettra une attestation à faire remplir par l’employeur. Si celui-ci a fermé ses portes, rien n’est perdu. Il existe un dispositif concernant les "périodes validées sur présomption". Les trimestres concernés (jusqu’à 8 trimestres pour une même société) pouvant être pris en compte sous certaines conditions.

Un conseil : n’hésitez pas à vous faire assister par des spécialistes si besoin pour régulariser les oublis.

Retraite : les oublis les plus fréquents auxquels vous devriez être attentif

- Les "petits boulots"ou "jobs d’étudiants" réalisés pendant vos vacances. Même un job d’été, selon la rémunération, peut rapporter des trimestres. Un trimestre est obtenu selon la rémunération obtenue. En 2018, 4 trimestres étaient validés sur un revenu annuel brut de 5928€.

- Le service militaire. C’est une période qui compte pour le calcul de vos droits à la retraite. Très souvent, cette période apparaît sur votre relevé de carrière à partir de 55 ans. Si cela n’est pas le cas, n’hésitez pas à contacter votre conseiller retraite.

- Les périodes de chômage ou de maladie qui sont considérées comme des trimestres assimilés.

- Les trimestres pour enfant. Cette information est souvent absente des relevés de carrière avant 55 ans. Ils seront ajoutés lors de la liquidation de votre retraite.

Et aussi : certaines périodes d’activité salariée ne figurent pas sur votre relevé de carrière et c’est normal. Il s’agit de celles accomplies à l’étranger. Elles ne seront prises en compte qu’au moment de la liquidation de votre retraite. Renseignez-vous sur les modalités.