Sommaire

Retraite au Mexique : le coût de la vie

Retraite au Mexique : le coût de la vie© Creative Commons

Immobilier : Trouver un logement au Mexique est assez facile. Il vous faut pour cela un garant ("fiador").

Selon les chiffres de la Maison des Français de l'étranger, les loyers moyens à Mexico sont de 1 500 euros pour un appartement de 3 pièces.

A partir de 150 000 euros environ, vous pourrez acquérir une belle villa mexicaine. Pour les appartements, comptez 50 000 euros minimum dans les quartiers résidentiels.

Si vous souhaitez acheter un logement, sachez que la constitution mexicaine interdit aux étrangers d'acheter un bien immobilier à moins de 100 kilomètres d'une frontière et 50 kilomètres des côtes mexicaines, sauf si vous avez un fidéicommis (une personne grâce à qui le propriétaire étranger pourra acquérir son bien dans ces zones) qui aura tous les droits sur la propriété (utilisation, location, revente sans restriction, transmission à un héritier de son choix...). 

Fiscalité : D'après la convention signée par la France et le Mexique pour éviter les doubles impositions, les pensions de retraite payées par la France sont imposables en France, il faudra alors s'adresser au Centre des impôts des non-résidents.

Cependant, un retraité ayant exercé une activité dans un établissement de droit public à caractère industriel et commercial (la SNCF, par exemple) verra sa retraite imposée au Mexique.

De même, les pensions de retraite de source privée sont imposables dans l'Etat où réside le bénéficiaire.

Le coût de la vie : Le coût de la vie au Mexique est en général inférieur à celui de la France. Par exemple, un billet de cinéma est à environ 2,35 euros, un repas dans un restaurant bon marché à environ 6 euros.

L'essence : L'essence au Mexique coûte moins de 50 centimes d'euro le litre.

Retraite au Mexique : le confort de vie

Permis : Au Mexique, le permis de conduire français (ou de tout autre pays européen) est reconnu. Attention ! Le code de la route n'est pas le même qu'en France... et il est peu respecté !

Transports : Les grandes villes disposent de réseaux très développés de métro et de bus fonctionnant de 5 h du matin à minuit. Les transports en commun mexicains peuvent être très économiques puisque le prix moyen d'un ticket pour un trajet est à partir de 33 centimes d'euro d'après la Maison des Français de l'étranger. Il faudra compter plus pour des bus de première classe ou de luxe (avec air conditionné, télévision...).

Climat : Il y a deux saisons au Mexique : la saison sèche qui commence en novembre et se termine en avril avec des températures qui peuvent aller de 5 à 25 °C ; et la saison des pluies, de mai à octobre avec des températures de 26 à 30 °C en journée et 10 à 15 °C le soir. Il y a également différents climats suivant l'altitude des régions. Les régions de faible altitude, sur les côtes, sont très chaudes en été et pluvieuses. La température moyenne annuelle est de 23 °C. Le centre du pays a un climat plus tempéré, chaud en été avec d'abondantes pluies et froid en hiver. La température annuelle moyenne est variable. Elle est comprise entre 10 et 20 °C. Dans la région intermédiaire, il fait chaud toute l'année malgré de grandes amplitudes entre l'été et l'hiver. La température moyenne annuelle y est de 20 °C. C'est la région la moins pluvieuse.

Santé : La qualité des soins est satisfaisante dans la plupart des hôpitaux et cliniques mexicains. Les soins sont cependant assez chers et certains frais ne sont pas couverts par la sécurité sociale française. Il est donc important de prendre une assurance complémentaire. Notez que beaucoup de médecins et d'hôpitaux demandent à être payés d'avance.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.