Relevé de carrière : tous les pièges à éviter pour une retraite sereineIllustrationIstock
Vous préparez votre départ à la retraite mais vous ignorez quel sera le montant de votre pension ? En demandant votre relevé de carrière vous pourrez le calculer et éviter que des erreurs viennent le diminuer.
Sommaire

Relevé de carrière : de quoi s’agit-il exactement ?

Le relevé de carrière est un document essentiel : il fait office de bilan des cotisations versées par chaque salarié. Comme son nom l’indique, il constitue le récapitulatif de la carrière de l’assuré, souligne le site de Boursorama.

A lire aussi : Carrière longue et retraite : combien de trimestres pour partir avant 60 ans ?

Il est créé lors du versement de la première cotisation et constamment mis à jour ensuite, au fur et à mesure. Il est actualisé grâce aux déclarations annuelles de données sociales (Dads) envoyées par l’employeur.

Parmi les informations qu’il est possible d’y trouver figurent notamment les salaires de l’assuré, les trimestres validés ou les trimestres assimilés lors d’un arrêt maladie, d’une période de chômage ou d’une invalidité liée à un accident du travail. C’est également vrai pour les trimestres « acquis au sein d’autres régimes de retraite de base », souligne le site de l’assurance retraite.

Vous y retrouverez aussi l’intégralité de votre nombre de trimestres, tous régimes confondus.

Relevé de carrière : comment le consulter ?

Pour accéder à votre relevé de carrière, rien de plus simple ! Commencez par créer un compte sur le site de l’assurance retraite.

Une fois ceci fait, vous pourrez récupérer deux types de documents sur ce même site : un relevé de carrière répertoriant les droits acquis dans les régimes de base et un relevé de situation individuelle qui reprend les droits acquis dans les régimes de retraite obligatoire de base mais aussi les régimes complémentaires, indique le magazine économique Capital.

Vous pouvez également consulter votre relevé sur d’autres sites. Il est possible, rapporte le mensuel, de le retrouver sur le site info-retraite. Certains corps de métiers (fonctionnaires de l’Etat, militaires mais aussi magistrats) doivent faire leur demande sur le site Retraites de l’Etat, qui est géré par la direction générale des finances publiques.

Si vous avez du mal à comprendre ou lire votre relevé de carrière, le site de l’assurance retraite a créé un tutoriel pratique pour vous y aider.

Relevé de carrière : à partir de quand peut-on s’informer sur sa retraite ?

Techniquement, il n’y a pas d’âge pour s’informer sur sa retraite. Toutefois, en pratique, vous recevrez un document par courrier ou par mail dès lors que vous aurez validé deux trimestres de retraite. Ce document rappelle les règles d’acquisitions de droits à la retraite, ainsi que l’incidence de vos choix de carrière.

Par ailleurs, à partir de vos 35 ans vous recevrez tous les 5 ans un relevé de situation individuelle. Il est également possible de le demander quand bon vous semble sur le site de votre caisse de retraite, précise Capital.

Enfin, à partir de 45 ans, chaque individu peut demander un entretien individuel d’information. Pour en bénéficier, vous devez contacter l’un des régimes auprès desquels vous cotisez et acquérez vos droits. A partir de 55 ans, vous recevrez une estimation indcative globale. Concrètement, il s’agit de votre relevé de situation individuelle, auquel s’ajoute le montant de votre future retraite.

Relevé de carrière : que faire quand il est incomplet ?

Il arrive parfois que certaines périodes d’activité n’aient pas été prises en compte dans votre relevé de situation individuelle. Si c’est le cas, il faut réagir, rappelle Notre Temps.

D’abord, gardez à l’esprit que cela ne signifie pas nécessairement que votre employeur n’a pas cotisé. Il arrive que des erreurs surviennent, particulièrement pour les périodes d’activités anciennes comme quand les données sociales devaient être reportées à la main sur des documents papiers. En outre, certaines périodes d’activités ne figurent jamais : c’est le cas de la dernière année de travail et des périodes passées à l’étranger.

Si toutefois vous reperez une erreur sur votre relevé de situation individuelle, il faut la signaler à votre Carsat. Vous devriez pouvoir trouver ses coordonnées sur le relevé. A partir de là, vous n’aurez plus qu’à lui fournir différentes informations (bulletins de salaires, identification de votre employeur de l’époque) et elle prendra en charge le reste.